Technologie

Plugin BMC Remedyforce pour Pandora FMS

mars 23, 2021

Plugin BMC Remedyforce pour Pandora FMS

This post is also available in : Anglais Espagnol

Pandora FMS est flexible pour travailler avec le plugin Remedyforce.

Il existe plus de huit cents pages de documentation sur Pandora FMS. La science – et l’art, je pense – de la supervision est très étendue. Les besoins d’une grande entreprise sont différents de ceux d’une organisation moyenne ou petite. Mais même deux grandes entreprises ne partagent pas non plus les mêmes besoins. Aujourd’hui, je parle de BMC Remedyforce ou le plugin Remedyforce, un type d’intégration Enterprise chez Pandora FMS, mais pour connaître le présent, il faut toujours jeter un œil (pas plus) dans le rétroviseur.

Ce siècle bien sûr, nous allons rester dans ce siècle. Pour ceux qui ne savent toujours pas ou n’ont aucune idée, Pandora FMS Enterprise est accompagné par deux grands noms : eHorus et Integria IMS.
eHorus permet une connexion et un inventaire à distance de manière simple, par lui-même et sans Pandora FMS. Je le recommande comme introduction à la supervision car il présente des options basiques mais importantes. Ensemble avec Pandora FMS est quand le tout étant plus que la somme des parties est rempli.
Dans le cas d’Integria IMS, nous parlons d’un produit robuste pour gérer les incidents, mais attendez qu’il y en ait plus. Avec Integria IMS, vous pouvez créer une base de connaissances et convertir l’expérience des employés, des utilisateurs et/ou des clients (chaque entreprise décide jusqu’où aller) en héritage pour le futur personnel qui commence à travailler. Pour être exact, je parle ici d’une base de connaissances lisible par l’homme.
Et bien sûr, il peut être intégré à Pandora FMS… et à de nombreux autres logiciels.
Qu’est-ce que tout cela a à voir avec le plugin Remedyforce ? Nous verrons.

Interopérabilité

Il est connu sous le nom d’interopérabilité à la capacité de deux ou plusieurs systèmes ou composants à échanger des informations et à utiliser les informations échangées. Comme tout concept théorique, c’est plus facile à dire qu’à faire.
Par exemple, un « fichier texte brut » n’est vraiment brut que s’il ne contient que des caractères 7 bits selon American Standard Code for Information Interchange… mieux connu sous le nom d’ASCII, à quoi ressemble ce dernier ? Nous verrons plus tard que c’est important mais pour l’instant disons que nous sautons des livres et des documents, des centaines d’entre eux, et supposons que tous les programmeurs ont déjà convenu que partager et parler sous certaines conditions est une nécessité. Faisons-le bien et voyons ce qu’est une API.

Application Programming Interface (API)

Mettons en pratique ce qu’est une base de connaissance : dans ce blog, nous avons publié d’excellents articles et en 2019 un de mes collègues a très bien écrit à ce sujet. Vous y trouverez également une introduction à l’API Pandora FMS. Lisez, prenez un café et revenez, cela devient vraiment intéressant avec une technologie que Linus Torvalds abhorre…

Extensible Markup Language (XML)

« [XML] est probablement le pire format jamais conçu… Il ne s’adapte pas vraiment en tant que format de fichier, et en général, c’est un désordre complet. ».
Linus Torvalds, 6 de marzo de 2014.

On connaît déjà le caractère enfant terrible du créateur du noyau Linux, cela fait plusieurs années qu’il a exprimé son opinion sur XML (et j’espère qu’il a changé d’avis).
XML est un langage d’étiquettes pour l’encodage de documents, développé par W3C en tant que sous-ensemble du langage d’étiquettes généralisé standard (SGML). Bien qu’il ait été conçu pour être facilement lisible par les machines et les personnes, comme nous le voyons, certains ne le trouvent pas ainsi. J’ai parlé plus tôt de « texte brut » et ici cela revêt une importance particulière : XML inclut des mécanismes pour spécifier le codage des caractères UNICODE, et UTF-8 est généralement utilisé pour cela.
Je vous dis que le « secret » pour traiter XML est de programmer avec des bibliothèques qui s’en occupent ; vous aurez rarement à voir ou à lire son contenu. Dans Pandora FMS, c’est le format utilisé pour communiquer avec le protocole Tentacle entre les différents composants, les agents logiciels, plus que toute autre chose, sont à l’origine d’un matériel abondant.
L’important à propos de XML est qu’il nous permet d’ajouter plus d’informations que ce que nous avions précédemment convenu, c’est-à-dire qu’il peut être facilement étendu. Mais ne confondez pas liberté et débauche : XML contemple Document Type Definition (XML DTD) qui est un modèle que chaque message envoyé doit respecter, il ne devrait y avoir ni excès ni manque d’informations. C’est pourquoi, dans le protocole que nous élaborons, nous devons inclure des messages précisément pour notifier les nouveaux XML DTD et à partir de quand ils seront implémentés, entre autres aspects. Alors montons un pas de plus vers la connaissance : SOAP.

Simple Object Access Protocol (SOAP)

SOAP découle de la nécessité de cimenter la communication entre différents systèmes, quel que soit leur système d’exploitation ou leur plate-forme. Oui, vous l’avez deviné, il utilise XML pour l’envoi de données et d’informations et est actuellement recommandé par le WWW Consortium ou World Wide Web Consortium (W3C). Comme XML, SOAP peut être étendu avec une certaine facilité et à ce jour, il a des extensions établies, dont certaines sont :
WS-Addressing.
WS-Atomic Transaction.
WS-Coordination.
WS-Federation.
WS-Policy.
WS-Reliable Messaging.
WS-Remote Portlets.
WS-Security.
SOAP est utilisé par de nombreuses API, comme c’est le cas avec le plugin Remedyforce, mais ce n’est pas du tout obligatoire. Pandora FMS a son propre protocole public qui est transmis par HTTPS (recommandé) et de nombreux SOAP utilisent également HTTP comme transport, bien que ce ne soit pas obligatoire du tout. SOAP est même utilisé par e-mail, et il existe de nombreux autres aspects. Pour simplifier, j’ajoute simplement qu’un message SOAP doit contenir un enveloppe ou un envelope (obligatoire), un en-tête ou header (facultatif), un corps ou body et une section d’erreur ou fault pour la gestion des erreurs.
C’est plus que suffisant pour présenter le plugin Remedyforce, une intégration avec Pandora FMS.

Plugin BMC Remedyforce

Comme indiqué au début de cet article, BMC Remedyforce gère également les incidents pour les tickets et Pandora FMS pour son système d’alerte flexible peut communiquer via SOAP (en langage Perl) avec BMC Remedyforce. Vous pouvez même aller plus loin et recevoir des réponses, mais nous ferions mieux de simplifier les choses.
Je dois souligner que ce qui appartient à la version Enterprise, c’est le connecteur BMC Remedyforce, pas la fonctionnalité elle-même. Pour cette raison, ne prenez pas l’exemple de procédure pour argent comptant, et n’écrivez pas dans les commentaires que j’ai fait telle ou telle erreur (profitez au mieux d’envoyer des questions ou des suggestions, même les salutations sont bien reçues). Bien entendu, il sert d’exemple pour la création et la gestion des alertes dans Pandora FMS.
Tout d’abord je vous rappelle que récemment Pandora FMS a une nouvelle page de téléchargement et l’installation dans le Cloud a également été simplifié. Essayez-le, et si vous en voulez plus vous pouvez obtenir une démo gratuite pendant 30 jours et ainsi avoir accès à de nombreux plugins professionnels de la version Enterprise.

« New Pandora FMS licenses. Pandora FMS LITE »

Préliminaire pour BMC Remedyforce

Un manifeste basé sur Web Services Description Language ou simplement WSDL doit être généré par BMC Remedyforce. Cet élément permet de connaître les commandes et les caractéristiques du SOAP qui sera utilisé. Personnellement, je l’assimile comme un XML DTD mais pas comme un standard strict mais informatif.
À partir des bibliothèques Pandora FMS, vous pouvez télécharger le connecteur et la documentation qui l’accompagne. Une fois décompressé et installé, vous pouvez, avec vos identifiants utilisateur et le WSDL généré par XML, gérer les objets d’infrastructure utilisés dans BMC Remedyforce.

Alertes dans Pandora FMS

Complemento-BMC-Remedyforce

Nous allons d’abord créer une commande d’alerte et elle sera configurée comme suit :

Complemento-BMC-Remedyforce

Les instructions complètes (de manière générique) se trouvent dans la documentation Pandora FMS, avec tous les détails.
L’étape suivante consiste à créer une action d’alerte. Les actions sont les composants des alertes dans lesquelles une commande est liée aux variables génériques, par exemple dans BMC Remedyforce, ce sont les six premiers champs. Les actions permettent de définir comment lancer la commande.

Complemento-BMC-Remedyforce
Complemento-BMC-Remedyforce

Une fois la commande et l’action définies, dans toute alerte, elles peuvent être utilisées par Pandora FMS pour envoyer et créer un ticket dans BMC Remedyforce.

Complemento-BMC-Remedyforce
Complemento-BMC-Remedyforce
Complemento-BMC-Remedyforce

Il ne reste plus qu’à se produire des événements qui déclenchent une alarme qui envoie un enregistrement d’incident au plugin Remedyforce. À ce stade, il est temps de contacter les membres du personnel de BMC Remedyforce. Ces membres du personnel, en plus de l’onglet d’accueil de BMC Remedyforce, disposent par défaut de l’onglet Remedyforce Console. Cet onglet affiche les informations sur les incidents où les demandes Pandora FMS doivent arriver.

Avant de finir, rappelez-vous que Pandora FMS est un logiciel de supervision flexible, capable de superviser des appareils, infrastructures, applications, services et processus métier.

Souhaitez-vous en savoir plus sur ce que Pandora FMS peut vous offrir ? Découvrez-le en visitant le site : https://pandorafms.com/fr
Si vous avez plus de 100 appareils à superviser, vous pouvez nous contacter via le formulaire suivant : https://pandorafms.com/fr/contact/
Sachez également que si vos besoins en supervision sont plus restreints, vous disposez de la version OpenSource de Pandora FMS. Pour plus d’informations : https://pandorafms.org/fr/
N’hésitez pas à envoyer vos questions, l’équipe Pandora FMS se fera un plaisir de vous aider !


Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.