Progiciel

Hyperconvergence: Nutanix et VMware

mars 18, 2020

Hyperconvergence: Nutanix et VMware

This post is also available in : Anglais Espagnol

Nutanix et VMware : choisissez sagement dans ce duel d’hyperconvergence

De bonnes histoires sont racontées dès le début, et pour que ce duel entre Nutanix et VMware ne fait pas exception, il faudra partir des concepts de base pour ces solutions.

La convergence : le début de tout

Nous devons d’abord comprendre ce que signifie la convergence, un terme qui fait référence à l’union de plusieurs éléments. Dans le cas particulier de l’infrastructure informatique, il est compris comme la combinaison du réseautage, du stockage et du traitement, dans la même solution. Dans ce scénario, nous devrons quand même nous tourner vers des solutions tierces pour couvrir tous les points clés d’un centre de traitement de données (CTD).

La prochaine étape de la convergence est, étant redondant, l’hyperconvergence, car elle englobe non seulement les éléments susmentionnés, mais va plus loin, et intègre en outre des solutions clés d’un CTD, tels que la surveillance, la sauvegarde, la déduplication et la compression ou la récupération des données, entre autres.

Nous pouvons diviser le concept de convergence en trois niveaux :

  • Niveau 1, pour les solutions où, en ouvrant la porte de notre rack, nous pouvons visuellement différencier les éléments de réseau, de traitement et de stockage.
  • Niveau 2, intègre tous ces éléments dans un seul appareil.
  • Niveau 3, un appareil qui intègre non seulement le réseautage, le traitement et les éléments de stockage. Il offre également des solutions de gestion, soutien, migration, déduplication, compression, restauration et « single pane of glass » pour la surveillance de notre solution hyperconvergée (HCI)

Vous avez probablement remarqué que l’hyperconvergence est une tendance mondiale que les grands fournisseurs de matériel comme DELL, HP, et IBM, pour n’en nommer que quelques-uns, en font déjà partie, ainsi que les solutions logicielles qui la rendent possible. Surtout les deux qui nous amènent ici aujourd’hui à ce débat entre Nutanix et VMware vSAN.

banniere bureau essai gratuit 100 appareil
banniere tablette essai gratuit 100 appareil
banniere mobile essai gratuit 100 appareil

Que le nouveau matériel ou le logiciel devienne une tendance mondiale n’est pas quelque chose qui se produit du jour au lendemain. Bien sûr, ce ne sera pas l’exception. En examinant les technologies d’il y a quelques années, il sera clair comment ce processus de convergence a été stimulant et une bonne référence à cela c’est le HPE BladeSystem, l’une des propositions les plus innovantes de 2004 en termes d’infrastructure informatique.

Cependant, bien que ces solutions offrent la possibilité de contenir plus de dix serveurs dans l’espace où il y en aurait habituellement quatre, elles continuent de dépendre de solutions de stockage centralisées externes pour leur fonctionnement, ce qui se traduit par des dispositifs, câblage et main-d’œuvre supplémentaires.

Comme nous l’avons mentionné précédemment en ce qui concerne le processus évolutif des solutions informatiques, il fallait s’attendre à ce qu’un seul appareil ou appliance ait éventuellement la capacité de contenir tous les éléments clés de l’infrastructure d’un CTD. Cela nous invite à évaluer les meilleures solutions hyperconvergées et à discuter entre Nutanix et VMware.

Nutanix et VMware, au débat

N’oublions pas que l’objectif des deux solutions est de combler aux lacunes de l’architecture traditionnelle: d’accroître l’efficacité des ressources disponibles, de simplifier les processus de gestion grâce à des solutions préconfigurées, qui n’ont pas besoin d’infrastructure de stockage en réseau. Autrement dit, les deux sont des solutions d’infrastructure (HCI), qui intègrent le traitement, la mémoire, le réseau et le stockage dans le même conteneur ou cluster.

Une caractéristique commune parmi les solutions HCI c’est la présence de nœuds multiples dans un seul conteneur. Ces nœuds sont ceux qui fourniront les capacités de traitement, de réseau, de stockage et de mémoire à notre cluster.

Parmi les éléments les plus remarquables des solutions HCI il y a Software Defined Storage (SDS). C’est là que notre solution hyperconvergée commencera à montrer ses caractéristiques, en prenant tous les disques présents sur chaque nœud pour créer un data store centralisé.

Il est également important de noter que ce data store se compose du stockage fourni par les disques, qui sont directement connectés à chacun des nœuds, et donc une solution de stockage centralisée telle qu’un SAN ou un NAS n’est pas nécessaire.

Cela résulte en une augmentation de la performance globale de notre infrastructure, parce que ça évite pour les données de devoir voyager sur un réseau pour être manipulées.

Un autre élément caractéristique des solutions HCI c’est la présence d’un ou plusieurs disques à état solide (SSD), combinés avec des disques durs conventionnels de grande capacité (HCI hybride) ou seulement des disques SSD (HCI All-flash). Ce qui nous donne la possibilité d’augmenter I/O pour les applications à haut trafic.

Cela est possible car, par défaut, les solutions HCI sont responsables du déplacement des données dans notre SDS en fonction d’algorithmes qui détectent les données auxquelles les machines virtuelles accèdent le plus fréquemment. De cette façon, les données qui sont consultées moins fréquemment sont considérées comme «Cold Data», de sorte qu’elles sont stockées sur des disques durs conventionnels, et les données qui montrent une utilisation beaucoup plus fréquente sont considérées comme «hot data », de sorte qu’elles sont hébergées sur les disques SSD pour assurer les performances optimales.

Eh bien, nous connaissons déjà les éléments qui définissent une solution hyperconvergée; Cependant, ce qui nous amène à Nutanix et VMware c’est de connaître les éléments distinctifs de chacune de ces options à décider pour l’un ou l’autre.

VMware vSAN

Il s’agit d’une solution de stockage définie par un logiciel qui a été introduite dans le noyau vSphere, qui combine des unités de stockage multi-nœuds pour créer un seul data-store distribué, permettant à l’utilisateur de définir les exigences de stockage et la disponibilité de données virtuelles de machine ou de cluster par le biais de stratégies.

Quelques avantages de VMware vSAN:

  • Data-store unique : Tous les disques de chacun des nœuds sont joints et présentés à tous les hôtes qui font partie du cluster. Par conséquent, lorsque des disques sont ajoutés à un nœud, cela augmentera la capacité du cluster et celle du data store.
  • Tolérance de panne distribuée : il s’agit d’un concept similaire à RAID (Redundant Array of Independent Disks), qui vise à tolérer des pannes d’un ou de plusieurs disques au sein d’un tableau. La tolérance de panne distribuée, ou RAID distribuée, se concentre sur la tolérance totale d’un nœud ou de l’une des ressources qu’il apporte au cluster.
  • Il n’utilise pas de services de stockage en réseau: l’infrastructure de stockage est gérée localement entre les nœuds hôtes, ce qui génère des économies en ne s’appuyant pas sur une solution de réseau qui exige une infrastructure et une main-d’œuvre spécialisées.
  • Amélioration des performances de la plate-forme grâce à l’augmentation de I/O.
  • Gestion centralisée: Grâce au client vSphere, il n’est donc pas nécessaire de former le personnel sur les nouvelles technologies.
  • Entièrement intégré : vSAN fait partie de la suite de noyaux de vSphere, de sorte qu’il prend en charge tous ses éléments et nous donnera un coup de pouce de performance.

Quelques inconvénients nous pouvons remarquer:

  • Licences : À moins d’avoir déjà une infrastructure basée sur VMware, les coûts de licence seront un facteur à prendre en considération; d’autant plus si la raison du déploiement est la réduction des coûts. S’il est vrai que vSan est intégré dans vSphere, ils devront acheter des licences spécifiques afin de l’utiliser. Ce sera sans aucun doute un facteur déterminant dans ce duel entre Nutanix et VMware.
  • Investissement de stockage : Vous devez ajouter au moins un disque SSD à chaque nœud pour déployer vSAN.
  • Hyperviseur: Vous n’aurez accès qu’à VMware.

Nutanix

Il est entré sur le marché il y a dix ans avec la vision d’apporter les avantages de la technologie de cloud computing aux masses, offrant un système d’exploitation pour les infrastructures hyperconvergées, avec de multiples fonctionnalités axées sur la virtualisation dans un environnement de haute performance, avec protection de données, évolutivité, sécurité et l’optimisation des ressources et de l’espace.

Nutanix a pas mal d’avantages sur VMware:

  • Contrairement à d’autres solutions (HCI), Nutanix vous donne la possibilité de choisir le matériel et la plate-forme de virtualisation qui convient le mieux à chaque scénario.
  • Documentation de qualité, disponible en ligne: The Nutanix Bible.
  • Data store unique : Tous les disques de chacun des nœuds sont joints et présentés à tous les hôtes qui font partie du cluster, ce qui permet une croissance évolutive.
  • Tolérance de panne distribuée : avec des solutions intégrées de haute disponibilité et une gestion des métadonnées, vous disposerez d’une infrastructure hautement disponible avec un minimum d’effort.
  • Il peut être surveillé à partir de la console de Pandora FMS grâce à son plugin
  • Économies : il ne s’appuie pas sur une solution de réseau, qui nécessite des infrastructures et du travail spécialisé.
  • Aucune licence supplémentaire n’est requise; tous les outils d’Acropolis, pas de licences supplémentaires.
  • Nutanix Community Edition: Vous permet d’utiliser l’infrastructure actuelle pour installer Acropolis OS et de tester Nutanix.

Nutanix n’est pas parfait, regardons quelques inconvénients:

  • La grande flexibilité qu’il prend en charge au niveau du matériel et des hyperviseurs peut se retourner contre vous.
  • Bien qu’il soit l’une des références quand il s’agit de l’hyperconvergence, il n’a pas le même niveau de renommée que d’autres solutions de virtualisation.
  • Le fait que Nutanix AHV n’a aucun coût de licence pourrait être interprété par certains comme n’étant pas une solution assez robuste.
  • Si vous décidez d’investir dans un hôte vendu et certifié par Nutanix, toute votre exploitation sera liée à un seul fournisseur; que ce soit un pour ou contre, je vais le laisser à votre discrétion.

Conclusions

De toute évidence, les deux sont des outils très complets qui ont la capacité de prendre n’importe quel CTD au niveau suivant, ce qui rend ce débat entre Nutanix et VMware spécial.
Je considère que les questions que tout informaticien devrait se poser face à cette dilemme sont les suivantes :

Le fardeau actuel de l’opération mérite-t-il de migrer vers une solution hyperconvergée?

L’entreprise dispose-t-elle déjà d’infrastructures déployées sur VMware?

D’après l’infrastructure actuelle, quels seront les coûts supplémentaires de licenciement et de soutien?

Quelle solution m’offre le meilleur rapport coûts-avantages?

Une fois que ces questions ont été répondues, il sera beaucoup plus facile de choisir la bonne solution pour chaque scénario. J’espère vous avoir aidé à lever les doutes sur les solutions hyperconvergées et, surtout, les données nécessaires pour choisir entre Nutanix et VMware.

Vous voulez toujours en savoir plus sur la surveillance des systèmes informatiques? Heureusement, vous êtes au bon endroit pour en apprendre davantage. Dans ce blog il y a des dizaines d’articles qui peuvent vous présenter à ce monde passionnant. Voici un lien vers notre page d’accueil : https://pandorafms.com/blog/fr/

Vous voulez savoir mieux ce que Pandora FMS a à offrir? Découvrez-le en entrant ici: https://pandorafms.com/fr/

Si vous avez plus de 100 appareils à surveiller, vous pouvez nous contacter via le formulaire suivant: https://pandorafms.com/fr/contact/

N’oubliez pas que si vos besoins de surveillance sont plus limités, vous avez à votre disposition la version OpenSource de Pandora FMS. Pour en savoir plus: http://pandorafms.org/

L’équipe de Pandora FMS se fera un plaisir de vous aider!


Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.