Communauté Progiciel Tech Technologie

Sécurité réseau : savez-vous vraiment ce qu’est un réseau ? Découvrez-le et améliorez votre sécurité

mai 22, 2019

Sécurité réseau : savez-vous vraiment ce qu’est un réseau ? Découvrez-le et améliorez votre sécurité

This post is also available in : Anglais Espagnol

Sécurité réseau : savez-vous vraiment ce qu’est un réseau? Découvrez-le et améliorez votre sécurité

Nous vivons dans un monde où l’utilisation des nouvelles technologies améliore considérablement la capacité à communiquer avec d’autres personnes. Internet a été globalisé à une vitesse étonnante et les relations dans tous les domaines changent et évoluent à leur rythme, en permanence, pour être mises à jour.

banniere bureau essai gratuit 100 appareil
banniere tablette essai gratuit 100 appareil
banniere mobile essai gratuit 100 appareil

Dans cet article, nous allons voir les grandes lignes de ce qu’est un réseau et comment nous pouvons gérer notre propre réseau de manière efficace, de notre travail à la maison. La sécurité réseau couvrira la dernière partie de l’article, où nous verrons ci-dessus comment il devrait être pour être plus sécurisé. Petit à petit, nous traiterons des concepts de plus en plus complexes pour que toute personne, quelles que soient ses connaissances antérieures, termine l’article en comprenant les différents concepts.

securite reseau

Imaginez à quoi ressemblerait le monde à l’heure actuelle si Internet n’existait pas. Sans Facebook, YouTube, Netflix, comment serait notre vie, quelles différences il y aurait… ? Je pense que nous sommes tous arrivés à la même conclusion : Internet, le réseau qui nous unit tous, a amélioré notre qualité de vie. Ce qui accable le plus, c’est de penser que cette expansion n’a pas de limite. Ce que nous pensions impossible hier, c’est aujourd’hui une application pleinement intégrée dans notre quotidien et que nous utilisons tous en toute normalité.

Le concept de réseau humain est l’interaction entre Internet, les entreprises et des personnes comme vous ou moi. Par exemple, notre mode d’apprentissage et de formation actuel s’est amélioré de façon incroyable. À présent, nous pouvons avoir cours ou des carrières de chez nous. Avant, il était impensable d’accéder à certains contenus à cause du temps considérable qu’il aurait fallu investir. Aujourd’hui, c’est quelque chose dont profitent les entreprises pour former leurs employés.

Nos loisirs sont fortement affectés par l’utilisation du réseau. L’un des secteurs qui en profite le plus est celui des jeux vidéo. Tout a bien changé depuis « Monkey Island » auquel nous jouions, tout seul, devant nos ordinateurs, comparé aux grands jeux en réseau actuels tels que « League of Legends » ou « Call of Duty ».

Un des types les plus courants de communication réseau est celui de client-serveur, que nous utilisons le plus dans notre vie quotidienne. En effet, ce type de communication s’effectue dans des tâches aussi routinières que lorsque nous cliquons deux fois sur l’icône de nos navigateurs Web, en envoyant des courriels, en accédant à des pages Web… Dans ce cas, nous sommes le client qui demande des informations au serveur, qui pourrait, par exemple, être la société qui nous offre le service de messagerie. Pour utiliser le réseau et accéder à ces contenus, nous utilisons un logiciel nous permettant de demander toute information au serveur en question, il s’agit du navigateur Web.

L’infrastructure la plus basique de tout réseau est généralement composée de : périphériques, supports et services. Les supports et les périphériques sont des éléments matériels du réseau, par exemple un routeur ou un PC. Comme nous en avons déjà parlé, les services peuvent être n’importe quel hébergement Web.

Nous connaissons un certain périphérique réseau nommé terminal. Ce n’est rien d’autre que la destination et l’origine de tout message transmis via le réseau. Pour distinguer les terminaux, une adresse spécifique est utilisée. De cette façon, lors de la communication entre eux, cette adresse est indiquée et le message parvient à la destination souhaitée. Pour connecter ces terminaux, des périphériques intermédiaires remplissent cette tâche, l’exemple le plus courant étant le routeur.

Si nous pensons au support physique utilisé pour réaliser cette communication, plusieurs d’entre eux viennent sûrement à l’esprit. Ceux-ci peuvent être des fils qui se trouvent dans les câbles, à la fibre optique, à la connexion sans fil de notre réseau Wi-Fi, etc. Chaque interface réseau est identifiée par une adresse MAC unique au monde qui la différencie des autres lors de la communication. Cette adresse sert de carte d’identité.

Un autre concept que nous devons expliquer un peu pour comprendre le fonctionnement d’un réseau s’appelle Gateway ou Passerelle. Sa fonction principale, un peu résumée, est qu’elle fonctionne comme une passerelle entre notre réseau local (nous) et l’extérieur, traduisant les protocoles pour que la communication soit possible. Une adresse IP est attribuée à un périphérique et, à partir de ce moment, il agira comme une passerelle. La chose la plus courante dans les maisons est qu’il s’agisse du routeur.

Passons maintenant aux types de réseaux les plus utilisés. Nous avons les réseaux LAN pour une petite zone, le réseau WAN pour un réseau géographique étendu et, par exemple, le réseau WLAN, qui est similaire au LAN, mais sans fil. En fonction du nombre d’utilisateurs, de la taille de la zone à couvrir et du nombre de services, nous utiliserons les deux.


Qui fournit la connexion au réseau ?
Eh bien, cela s’appelle ISP, qui sont les fournisseurs de services Internet. Les options de connexion les plus courantes sont les suivantes : câble, ADSL (abonnement numérique), téléphonie par satellite ou par ligne commutée.

Une préoccupation fréquente des utilisateurs du réseau est la sécurité réseau. Ce n’est pas pour rien. En effet, de plus en plus d’informations sensibles que nous transmettons par ce biais, des données de nos comptes bancaires aux fichiers multimédias, sont susceptibles de nous compromettre.

Les menaces les plus courantes que nous pouvons trouver sont les virus, les vers, les chevaux de Troie, les logiciels espions, les logiciels publicitaires, les vulnérabilités zero-day, le vol d’identité, entre autres. De nombreuses études ont été réalisées pour analyser quelles sont les meilleures habitudes pour rendre notre réseau plus sûr au quotidien, et nous sommes toujours parvenus à la même conclusion : le pire ennemi de notre réseau est notre propre doigt. Je veux dire, l’utilisateur a la très mauvaise habitude d’appuyer sur toutes sortes de liens sans même penser si ce dernier auquel nous allons avoir accès est sans danger pour nous. En faisant attention, nous éviterons 70% des problèmes de sécurité de notre réseau.

Les composants de sécurité réseau typiques que nous connaissons sont les suivants : antivirus et antispyware, filtrage par pare-feu, chiffrement de fichiers et autres mécanismes. Tous ces éléments doivent être activés sur nos ordinateurs pour éviter de passer de mauvais moments. La grande majorité ont des versions gratuites, il n’y a donc aucune excuse pour ne pas avoir installé un antivirus correct. Si nous voulons souscrire à un antivirus avec toutes les fonctions, il existe des options assez économiques pour présenter jusqu’à 5 appareils en un seul paiement annuel.

En plus des plus courants, nous disposons également d’une série d’outils pour garantir une sécurité supplémentaire. Certains d’entre eux peuvent être : des listes de contrôle d’accès (ACL), qui filtrent l’accès et transfèrent le trafic ; les réseaux privés virtuels (VPN), qui offrent un accès plus sûr, par exemple aux travailleurs distants ; les systèmes de prévention des intrusions (IPS), qui surveillent le trafic réseau ou l’activité du système à la recherche d’actions malveillantes, et les systèmes de pare-feu dédiés, qui nous offrent des fonctionnalités de pare-feu plus puissantes pour filtrer le trafic.

Avec cet article, nous avons l’intention de donner un coup de pouce aux lecteurs afin qu’ils commencent à rechercher par eux-mêmes toutes sortes d’informations intéressantes relatives aux réseaux et à leur sécurité. Nous pensons qu’il est assez utile d’avoir ce type de connaissances car nous les utilisons constamment et nous ne leur confions pas toujours tout ce que nous devrions.

Nous vous remercions d’avoir lu cet article sur la sécurité réseau. Maintenant que vous avez approfondi votre connaissance des réseaux, vous pouvez aller plus loin et commencer à les surveiller, vous pouvez également consulter le site Web de Pandora FMS pour découvrir un excellent outil pour surveiller les réseaux.


Written by:



Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.