Nous nous excusons par avance pour cette référence extrêmement flippante : Si dans la célèbre saga de science-fiction Foundation il y avait un devoir de collecter toutes les informations de la galaxie pour la sauver, chez Pandora FMS nous nous sommes assignés la tâche de faire un glossaire assez digne avec tous les « Qu’est-ce que sont » et les « Qu’est-ce que » de la technologie. Et aujourd’hui, sans plus tarder ni frissonner, il est temps de définir les acronymes : BYOD, BYOA, BYOT.


 * Avertissement à ceux qui sont (très) perdus : Ce « Byo- » n’a RIEN à voir avec cet autre élément de préfixe, « Bio ». Merci. Revenez à vos blogs de régime de confiance.

Savez-vous déjà ce qu’est le BYOD ? Et BYOA ? Qu’est-ce que le BYOT non plus ?

BYOT (Bring your own technology)

Nous décomposons soigneusement l’acronyme de l’anglais pour ceux qui ne sont pas natifs : « Bring » (Apportez) « Your » (Votre) « Own » (Propre) « Technology » (Technologie). Ça signifie : « Apportez votre propre technologie dès chez vous, gamin ». C’est ce que BYOT veut dire. Une politique qui permet aux employés d’apporter leurs propres appareils électroniques, personnels, de la maison au travail.

Cela a des avantages même si vous ne l’imaginez pas. Et les grandes entreprises donnent chacune leur approche distinctive pour mettre en œuvre une telle politique. Certains offrent aux employés une rémunération pour l’achat d’une telle technologie. D’autres entreprises, eh bien, pensent mieux et attendent que leurs employés assument la moitié ou la totalité des dépenses. Certains mettent même de l’argent mais ensuite ils exigent que leurs employés paient certains services séparément, comme le téléphone ou la connexion Internet…

Dans tous les cas, quelle que soit la manière dont vous achetez vos nouveaux appareils ou la personne qui paie Internet ce mois-là, si l’appareil est connecté à un réseau d’entreprise, un service informatique hautement professionnel doit sécuriser et gérer l’appareil.

BYOD (Bring your own device)

Correct. Tu as bien traduit : « Utilisez votre propre appareil, gamin ». Ce terme renvoie à nouveau, bien qu’à une échelle différente, à la tendance des salariés à utiliser des appareils personnels pour travailler et se connecter aux réseaux de leur entreprise, accéder à leurs systèmes ou aux données pertinentes. Vous savez ce que nous entendons par « appareils personnels »… votre smartphone, votre ordinateur portable, votre tablette ou, quoi qu’il soit, votre clé USB de 4 gigaoctets par exemple. 

La vérité est que cela ressemble à quelque chose pour nous, les entreprises, et surtout depuis cette terrible pandémie, supportent le télétravail. Le BYOD est là, de plus en plus, pour travailler à domicile, en maintenant un horaire flexible, incluant des déplacements et des départs urgents, en milieu de matinée, pour se procurer du Coca ou pour aller chercher vos enfants à l’école. 

Bien sûr, pour le top de votre entreprise la sécurité de votre BYOD est un enjeu crucial. Car pour vous cela peut être tout un boost de moral, voire de productivité, le fait de travailler avec votre appareil de confiance, mais si le service informatique ne se charge pas de le vérifier avant, l’accès de vos appareils personnels au réseau de l’entreprise peut poser de sérieux problèmes de sécurité.

La meilleure chose dans ce cas est d’établir une politique où il est décidé si le service informatique va protéger les appareils personnels et, le cas échéant, comment il va déterminer les niveaux d’accès. Approuver les types d’appareils, définir les politiques de sécurité et la propriété des données, calculer les niveaux de support informatique accordés au BYOD…  Ensuite, informer et éduquer les employés sur la façon d’utiliser leurs appareils sans compromettre à terme les données ou les réseaux de l’entreprise. Telles seraient les étapes à suivre. 

Des études montrent qu’il y a une productivité plus élevée pour les employés utilisant le BYOD. Rien de moins qu’une augmentation de 16% de la productivité dans une semaine de travail normale, de quarante heures de travail. Cela augmente également la satisfaction au travail et le fait que les nouvelles recrues décident de rester grâce à un régime de travail flexible. L’efficacité des employés est plus grande en raison du confort et de la confiance qu’ils ont dans leurs propres appareils. Les technologies sont intégrées sans qu’il soit nécessaire de dépenser pour du nouveau matériel, des licences logicielles ou la maintenance des appareils…
Tout a l’air merveilleux, bien qu’il y ait aussi certains inconvénients comme d’habitude. Les violations de données sont plus probablement dues au vol ou à la perte d’appareils personnels, ainsi qu’au licenciement ou au départ d’employés. Mauvaise gestion des pare-feux ou antivirus sur les appareils par les employés. Coûts informatiques accrus et pannes Internet possibles.

BYOA (Bring your own application)

Et ceci ? BYOA est essentiellement la tendance des employés à utiliser des applications tierces et des services cloud au travail. 

Comme nous le savons, les appareils mobiles, appartenant aux employés, ont des applications grand public installées. Cependant, ils accèdent à ces applications et à divers services via le réseau de l’entreprise. Eh bien, c’est le BYOA susmentionné.

Il y a des avantages, bien sûr. Tous ceux qui écoutent Spotify ou utilisent leur propre Google Drive sans payer directement pour Internet. Cependant, plus le BYOA, le BYOD et le BYOT sont élevés, plus les failles de sécurité de votre organisation sont importantes. Personne ne souffre plus que le service informatique d’une entreprise en ce qui concerne la vulnérabilité des données d’entreprise. Surtout quand ils sont stockés dans le Cloud. 

Conclusions

Les solutions BYOT, BYOD, BYOA sont très efficaces dans la façon de travailler d’un employé. Haute moralité, haute praticité et haute productivité. Cependant, eh bien, ils posent certaines fissures dans le réseau de l’entreprise. Données sensibles et appareils personnels non pris en charge/non sécurisés, parfois pas la meilleure combinaison. 

Les produits « BYO » ont des avantages mais ils ont besoin d’un service informatique aguerri, conscient, proactif, toujours protégé par des politiques de gestion de BYOT, BYOD, BYOA.


Si vous avez à superviser plus de 100 appareils, vous pouvez également profiter d’un ESSAI GRATUIT de 30 jours de Pandora FMS Enterprise. Installation dans le Cloud ou sur site, vous choisissez !! Obtenez-le ici.

Sachez également que si vous avez un petit nombre de périphériques à superviser, vous pouvez utiliser la version OpenSource de Pandora FMS. Trouvez plus d’informations ici.

N’hésitez pas à nous envoyer vos questions. La grande équipe derrière Pandora FMS se fera un plaisir de vous aider !

Shares

Téléchargez gratuitement le rapport le plus complet sur la surveillance sécurisée d'IDG research.