Communauté Comunidad Serveurs

Notre liste d’outils de surveillance de serveur gratuits

juin 12, 2019

Notre liste d’outils de surveillance de serveur gratuits

This post is also available in : Anglais Espagnol

Notre liste d’outils de surveillance de serveur gratuits

7 avril 1969. Cette date marque le début de la Request for Comments (RFC) de Internet Engineering Task Force (IETF) qui, dans son RFC 1, ont défini le Processeur de Messages de l’Interface («Interface Message Processor» ou IMP) et ont établi les bases du monde informatique tel que nous le connaissons. Quelle place occupent les outils de surveillance de serveur gratuits dans tout cela?

Notre liste d’outils de surveillance de serveur gratuits

L’IMP a jeté les bases de ce que sont maintenant les routeurs et les concentrateurs. Bien que les serveurs s’acquittent maintenant rarement de ces tâches, ils se sont totalement aventurés dans de nombreux autres domaines de la technologie de l’information. Certes, nous connaissons déjà des serveurs de base (d’email , bases de données et le web), et on peut imaginer que certaines réuniront plusieurs ou même tous ces fonctions (bon c’est vrai qu’il y a des administrateurs réseau qui aiment vivre à la limite) ou peut être simplement prendre le cas que nous avons une virtualisation des serveurs où nos clients nous paient pour maintenir un ordinateur virtuel fonctionnel configuré comme un serveur. C’est quelque chose de très courant de nos jours et qu’ils nous vendent avec l’euphémisme du cloud computing.

Que nous ayons besoin d’un serveur Web qui connecte nos utilisateurs à une base de données ou d’un serveur qui collecte nos documents à imprimer et assure le suivi des pages que nous passons, nous simplifions les termes surveiller un serveur en:

  1. Ce sont toujours des ordinateurs, physiquement parlant : nous devons surveiller leur température, l’état de leur disque, etc.
  2. Ils sont toujours connectés à d’autres ordinateurs. Il est donc essentiel de surveiller le réseau, qu’il soit public ou privé : s’ils ont une connexion, des services en cours d’exécution, combien de temps il faut pour recevoir un fichier de plusieurs mégaoctets et cesser de compter.
  3. Vous souvenez-vous des Processeurs de Messages de l’Interface (IMP)? Certes, nous devons surveiller les routeurs et / ou les commutateurs (et même les modems) qui restent connectés à nos serveurs, afin de savoir s’ils deviennent des « goulots d’étranglement » pour votre travail et vos performances.

Toute cette introduction était nécessaire pour être bien fixés et, en l’occurrence, pour notre liste d’outils gratuits de monitoring de serveurs. Nous vous les présentons par ordre alphabétique, avec une brève description et ses caractéristiques clefs ou principales. Pour ne pas être une comparaison, nous vous laissons évaluer par vous-même, selon vos besoins très particuliers ce qui est mieux ou plus pratique pour vous.

Argus

Légende: Argus (Wikipedia https://en.wikipedia.org/wiki/File:Argus_screenshot.png)

Entièrement écrit en langage Perl (beaucoup de personnel qualifié l’utilise) et pas du tout en langage Argus (comme l’indique la logique), avec une interface Web (sans API) et pour tout serveur Unix / Linux, il est davantage orienté vers la surveillance réseau (surveillance à distance), mais inclut également la surveillance des services et des ressources locales via un agent. Il est configuré au moyen de simples fichiers texte, ce qui indique que, pour un grand nombre de périphériques, aucune stratégie ne peut être établie. Ne le sous-estimez pas pour son impopularité : il est distribué et est capable d’extraire des données de nos propres scripts.

Cacti

Légende: Cacti (Wikipedia https://en.wikipedia.org/wiki/File:Cacti_(software)_screenshot.png)

Nous continuons notre liste d’outils de surveillance de serveur gratuits avec un champion des graphiques avec RRDtool et orienté vers surveillance SNMP , qui a marqué son origine. Nous le recommandons pour surveiller des serveurs de jeux où la connectivité prive tout le reste et où nous devons surveiller la bande passante. Pour quelques périphériques, nous avons le langage PHP, en réutilisant le fichier cmd.php, , mais si nous nous développons, nous utiliserons le langage C pour utiliser « Spine », , anciennement appelé Cactid. Il utilise MySQL pour certaines fonctions, mais pour exercer un audit des données historiques il ne servira pas.

Collectd

Légende: Collectd (Wikipedia https://en.wikipedia.org/wiki/File:Logo_der_Software_collectd.svg)

Nous l’incluons pour sa grossièreté : un daemon écrit en langage C sous Unix, mais qui se distingue par sa modularité, à tel point qu’il possède un complément pour RRDtool et peut surveiller à distance et localement avec d’autres add-ons (vous pouvez même envoyer des données à d’autres daemons, c’est-à-dire qu’ils agissent en tant qu’agent logiciel). En soi, il est si petit qu’il est utilisé avec OpenWRT, un « système d’exploitation » pour les routeurs et est même utilisé par certains géants de l’informatique. Il est difficile à classer car il gère plusieurs licences d’utilisation libre en fonction de leurs extensions, qui offrent à leur tour des fonctionnalités différentes. Bien qu’il soit installé sous Unix / Linux, les modules ne sont pas écrits pour tous les SO, nous devons donc les « porter ». Un vrai challenge

Ganglia

Digne représentant de surveillance distribuée, le cheval de bataille est le daemon gmond qui s’installe sur chaque serveur pour recueillir des informations et l’envoyer au format XML, format XDR d’autres daemons . C’est une fédération au moyen de gmetad, qui est chargé de représenter l’état du groupe pour l’envoyer aux autres gmetad et / ou gmond. Ici, le terme de promiscuité est très bien représenté car ils commencent à utiliser des adresses IP comme contrôle d’accès entre eux. Nous pouvons observer ses performances avec une interface Web écrite en PHP, et il utilise les langages C, Perl et Python à l’aide de RRDtool pour sauvegarder les données et afficher les graphiques. Actuellement, il ne fait plus partie de l’agrégat dans OpenNebula .

Icinga

Également écrit en langage C, comme Collectd, mais c’est un poids lourd. Fils de Nagios, il se caractérise par l’encouragement -involontaire- à ce que chacun qui développe ses propres solutions, commence par celle-ci ; Icinga fait aussi partie des, autres logiciels tel que GroudWork . Nous devons préciser qu’il existe Icinga 1, que nous devons installer si nous migrons de Nagios vers Icinga 2. Les deux ont des éléments communs, bien sûr améliorés, mais cela crée un océan de confusion à gérer. Au moins, la communauté des utilisateurs et des administrateurs est très vaste et, avec travail, nous pouvons réutiliser / adapter le code dans Nagios. Il a des add-ons pour d’autres systèmes d’exploitation.

Monit

Il est présenté comme un petit outil et prétend être prêt à fonctionner en 15 minutes ; Cela est dû au fait qu’il est orienté vers la surveillance des processus, les amenants même à se redémarrer si nécessaire. Il empiète sur la sécurité en promettant le suivi et le contrôle des modifications de fichiers par MD5 et SHA1; suivez votre consommation de CPU sur le serveur à surveiller, précisément grâce à elle-même, qui surveille également l’utilisation de la mémoire et la charge de travail. Il effectue des tests de réseau de base et la visualisation des états peut être centralisée par ligne de commande ou une interface Web unique ( M / Monit est un outil distinct qui centralise les interfaces Web).

Munin

Avec plus de 500 add-ons (dont 300 constituent le système lui-même ), cette œuvre de Jimmy Olsen a stabilisé son développement. Écrit en Perl 5.10 et RRDtool pour les graphiques avec interface Web, il a un schéma très dominant maître / esclave : il demande seulement de temps en temps aux nœuds de nouvelles données. Ces nœuds peuvent utiliser des agents logiciels en Perl (même les anciennes versions), en Python, pour OpenWRT (Basic Perl), dans les scripts Shell et sous la forme minimale, « pauvre homme »: inetd / xinetd! Cela nous convient pour nos serveurs avec peu de ressources matérielles et nous pouvons réutiliser nos scripts shell.

Nagios

Que pouvons-nous dire de plus sur Nagios? Cliquez sur tous nos articles!

Observium

Centré sur la surveillance du réseau et la découverte automatique de types de périphériques, de plates-formes et de systèmes d’exploitation, il ne complique pas la vie, nécessitant peu de maintenance et recevant des mises à jour deux fois par an. C’est un outil pour les personnes calmes et sans urgence. Il nous fournit des bases MIB normales et propriétaires dans le cas du protocole SNMP et entretient une relation étroite avec les fabricants pour les mettre à jour. L’intégration avec Collectd, Munin, Smokeping et RANCID (les deux derniers non analysés ici) est surprenante si on surveille Apache, BIND, DRBD, Memcached, MySQL, NFS, etc. Il a d’autres éditions de paiement : « Professionnelle » et « Entreprise ».

Pandora FMS

Notre version Community est écrite en open source et est entièrement fonctionnelle (et nécessaire si nous souhaitons migrer ultérieurement vers la version Enterprise). On dit que nul n’est prophète en son pays, mais nous avons placé tout au long de cet article de nombreux liens vers le reste de nos articles qui corroborent notre revendication de la très bonne qualité – et du débogage constant – de notre code : même un centre de données (bon ensemble de serveurs) peut être surveillé avec avec Pandora FMS !

Zenoss

Développé en Python et Java, Zenoss supporte les plugins au format Nagios et nous pouvons développer les nôtres en Python ( ZenPacks, il en existe déjà plus de 400) avec une licence de logiciel libre. Il contient des alertes, des auto-découvertes et des modifications réseau (SNMP, SSH, WMI) avec Twisted et une attention particulière au protocole Net-SNMP; surveillance des services réseau (HTTP, POP3, NNTP, SNMP, FTP). Le serveur web utilise Zope (Python). RRDtool, pour les graphiques, utilise MySQL.

Dans le monde du logiciel libre, il existe de nombreux autres outils : Co-Pilote Performance, Anturis, SeaLion, SysUsage, Monitor.us ou us (Teamviewer), Spiceworks … et ceux que vous développez!

Pandora FMS

Rappelez-vous que en nous contactant , nous mettrons à votre service la puissante version Enterprise, avec une incroyable flexibilité. Ne ratez cette occasion!

Toutes les images présentées ici sont régies par la licence « Creative Commons 3.0 ».

banniere bureau essai gratuit 100 appareil
banniere tablette essai gratuit 100 appareil
banniere mobile essai gratuit 100 appareil

Written by:



Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.