Consoles visuelles

Consoles visuelles

Introduction

Pandora FMS permet de construire des cartes visuelles où chaque utilisateur définit sa propre façon de représenter visuellement la surveillance. L'éditeur de consoles visuelles permet à l'utilisateur, en faisant glisser les éléments avec la souris, de concevoir visuellement l'aspect final, en choisissant le fond et les icônes qui représentent l'état de chaque aspect pertinent qu'il veut montrer. Pandora FMS inclut une série d'icônes, mais l'utilisateur peut facilement personnaliser les siennes. Différentes consoles visuelles peuvent interagir les unes avec les autres, en visualisant de manière hiérarchique l'état des cartes qui se trouvent “en dessous” dans une carte supérieure, en étant capable d'abstraire, de cette façon, le suivi, et en visualisant à haut niveau toute une série d'éléments.

Ce sont de véritables exemples de consoles visuelles, comme on peut le voir sur un écran de 40 pouces :

vc_sample1.jpg

vc_sample2.jpg

vc_sample3.jpg

Création et accès aux consoles visuelles

Version 743 ou supérieure. Vérifiez que vous avez désactivé l'option Legacy Visual console View dans la section de configuration.

Pour travailler avec une carte visuelle, allez à Topology Maps > Visual console. Une liste apparaît avec toutes les cartes créées ; pour en créer une nouvelle, cliquez sur le bouton Create. Dans la liste on peut éditer une carte, la supprimer ou “cloner” une carte existante pour la modifier.

Pour les grands environnements, où nous avons plusieurs consoles visuelles, nous avons créé le filtrage de celles-ci en recherchant du texte libre, par groupe et avec récursivité des groupes et sous-groupes secondaires.

Ces cartes dont le nom commence par le caractère _, , , [ ou ( s'affichent dans le menu de gauche du sous-menu Console visuelle. Cela vous permet de créer une sorte de vue rapide à partir du menu ; tenez-en compte lors de l'attribution d'un nom à votre console visuelle.

Création d'une console visuelle

Lorsque vous créez une nouvelle console visuelle, vous accéderez à la vue principale (Main data) et juste au-dessus vous verrez les icônes de l'éditeur. L'organisation de l'éditeur sera composée de quelques onglets :

De gauche à droite les icônes sont :

  • Full screen mode : Un accés à la vue en plein écran.
  • View : L'onglet de visualisation par défaut.
  • Wizard : Assistant pour en ajouter des éléments.
  • Services wizard : Assistant pour ajouter de services.
  • List of elements : Une liste d'éléments contenus dans la console visuelle.
  • Main data : Il contient les données générales de la console visuelle, ici vous pouvez changer le nom, parmi d'autres élements.
  • Show link to public Visual Console : Lien pour partager la console visuelle avec des tiers à travers une URL.
  • List of visual consoles : Un lien pour rétourner à la liste de consoles visuelles créées.

Modification d'une console visuelle : mode maintenance

Depuis le menu Topology maps (Cartes topologiques) → Visual console (Console visuelle), vous accédez à la liste complète des consoles visuelles créées. Vous pouvez effectuer une recherche par mot clé dans la zone de texte Search et filtrer par groupes dans Groupe (y compris les sous-groupes si vous activez la récursion de groupe), pour visualiser le résultat, cliquez sur le bouton Search.

Pour modifier une console visuelle, cliquez sur le nom correspondant dans la colonne Nom de la carte. Pour plus de détails, voir “ Créer et modifier des consoles visuelles ”.

Version 766 ou ultérieure.

À partir de la version 766, une option de Mode de Maintenance est disponible.

L'activation de cette option empêchera les autres utilisateurs de visualiser et de modifier, même pour les URL publiques de cette console visuelle et dans la version mobile de la console Web à laquelle elle appartient.

Cependant, si un utilisateur a des droits d'édition sur une console visuelle en mode maintenance, il recevra un avertissement différent indiquant qui a activé le mode maintenance et l'heure estimée à laquelle il sera à nouveau disponible. Si l'utilisateur appuie sur le bouton OK, le mode de maintenance peut être désactivé :

Le mode de maintenance fonctionne également dans la Métaconsole et le Noeud.

Création - Assistant

L'assistant vous permet d'ajouter des éléments au VC rapidement et facilement. Vous pouvez créer des éléments de différents types, et nous vous recommandons de n'en utiliser que quelques-uns avant de créer de nombreux éléments, afin de ne pas avoir de problèmes plus tard lors de la suppression des éléments. Si vous faites une erreur, il peut être plus rapide de supprimer l'ensemble de la console visuelle.

L'élément le plus pertinent est celui qui permet de créer un élément par agent ou, au contraire, de créer un élément par module. De cette façon, vous pouvez ajouter des dizaines d'éléments qui représentent un agent complet, ou un élément d'un agent, ou montrer tous les modules d'agents différents, en créant plusieurs éléments en même temps, qui peuvent être identifiés par le nom de l'agent, le nom du module ou les deux. L'interface n'est pas complexe à utiliser et le plus simple est d'essayer avec certains éléments et de voir comment cela fonctionne.

Assistant création - Services

Versión EnterpriseCette fonctionnalité n'est disponible que dans la version Entreprise de Pandora FMS.

L'onglet de l'assistant de services contient un petit formulaire permettant de créer plusieurs éléments de service à la fois en quelques clics. Les services sélectionnés apparaîtront dans la console visuelle placée automatiquement avec l'icône choisie.

Création - liste des éléments

Cet onglet fournit un formulaire à onglets par rangées des éléments contenus dans la console visuelle que vous êtes en train de modifier. C'est un moyen rapide d'éditer les différents éléments, ainsi qu'un outil utile pour les utilisateurs qui ont besoin d'affiner certaines valeurs des éléments.

Les actions autorisées dans ce formulaire sont l'édition (mais pas la modification du type d'élément) et la suppression d'éléments (mais pas leur création). Cette action doit être effectuée dans l'onglet Editeur. Chaque ligne de cet écran sera un élément de la console visuelle.

Création et édition de consoles visuelles

De la liste de consoles visuelles créées vous pouvez éditer l'une d'entre elles en cliquant sur son nom. En haut à droite il y a un bouton qui permet d'éditer la console visuelle sélectionnée et la dupliquer ou l'éffacer avec les deux icônes correspondantes :

Cette section contient la plupart des fonctionnalités de l'éditeur de console visuelle, et c'est ici que vous pouvez ajouter et modifier les éléments qui composent une console visuelle (sauf l'image de fond, que nous avons vu précédemment).

En haut à gauche se trouvent les différents éléments que l'on peut inclure dans un VC (de gauche à droite) :

  1. Static image : Insérer une image statique.
  2. Percentile item : Insérer une barre de progrès.
  3. Module Graph : Insérer une graphique de module.
  4. Serialized pie graph : Insérer une graphique seriale circulaire.
  5. Bars graph : Insérer un graphique de barres.
  6. Event history graph : Insérer un histogramme d'événements (AutoSLA).
  7. Simple value : Insérer un donnée brut, valeur simple.
  8. Label : Insérer une étiquette de texte.
  9. Icon : Insérer un icône.
  10. Clock : Insérer un objet horloge.
  11. Group : Insérer un groupe.
  12. Box : Insérer une caisse.
  13. Line : Insérer une ligne.
  14. Color cloud : Insérer un nouage coloré à un Module d'agent.
  15. Network Link : Insérer un lien réseau.
  16. Odometer : Insérer un compteur graphique qu'il soit en pourcentages ou valeurs absolues (calculés en pourcentages selon les maximums et minimums établis ou enregistrés).
  17. Service : Insérer un service.

Éléments qu’une carte peut contenir

Il y a des éléments communes groupés dans deux onglets différentes : configurations d'étiquette (Label settings) et configuration générale (General settings). Quelques comme les liens réseaux (Network link) n'ont pas besoin de ces onglets, d'autres comme un nouage à couleur (Color Cloud) ont seulement l'onglet de configuration générale.

Dans configuration d'étiquette vous pourrez configurer la taille, la police de lettre, etc. et même des images et liens web.

Dans configuration générale vous pourrez établir la localisation, s'il est montré au-dessus d'autres éléments, etc. Mais quelques éléments auront plus ou moins champs communes, par exemple le paramètre de lien activé (Link enabled) permet de désactiver que lorsque vous cliquez vous ouvrez la source de données de l'élément (Agent, Module, etc.) mais pas tous les éléments auront cette caractéristique.

Image statique

Cet élément affiche une image statique qui sera affichée en quatre couleurs possibles :

  • Gris, pour état inconnu.
  • Vert, pour état normal (OK).
  • Rouge, pour état critique (CRITICAL).
  • Jaune, pour l'état WARNING.

Selon l'état du module, de l'agent ou de la carte, une image ou une autre est affichée. Dans une installation normale de Pandora FMS ils doivent être dans :

./images/console/icons

Et ces fichiers utilisent une nomenclature spéciale pour ces images : <nom_image>_<état>.png où l'état peut être :

  • (Sans texte) : Lorsque l'agent, le module ou la console visuelle qui lie n'a pas d'état.
  • Bad : Quand l'agent a un module en panne, ou le module est en panne, ou la console visuelle qui lie contient un élément en mauvais.
  • Ok : Quand l'agent, le module ou la console visuelle qui peut lier sont corrects.
  • Warning : Quand l'agent a un module en alerte, ou le module est en alerte ou la console visuelle qui lie contient un élément en alerte.

Une étiquette peut être associée à l'image statique, ou elle peut être laissée vide ; cette étiquette peut être formatée et même certaines macros peuvent être ajoutées au texte (elle sera vue plus tard).

L'image statique peut être associée à un module spécifique, à un agent complet (de sorte que s'il possède au moins un module, elle sera rouge et ne sera verte que si tous ses modules sont en état normal).

Vous pouvez également choisir d'activer la dernière valeur, de ne pas l'afficher ou de simplement la masquer pour les modules booléens (option par défaut). L'image statique peut également être associée à l'état général d'une autre console visuelle (voir options avancées à la fin de ce chapitre).

Icône

C'est très similaire à l'image statique, sauf que l'icône sélectionnée apparaîtra toujours en gris, comme si elle était en unknown. Les icônes qui n'ont pas d'information d'état sont souvent utilisées, c'est-à-dire qu'elles ne peuvent pas être utilisées comme image statique, mais elles peuvent être utilisées comme icône. Une image simple, comme un logo, par exemple.

Icônes renvoyant à d'autres pages

Dans le cuadre de dialogue il est possible de lier un icône à une autre console visuelle.

A l'aide de l'étiquette de champ (Label settings) et dans le cas où une adresse URL complète est mise, il sera possible de lier l'icône à une page web. Par exemple, pour lier une icône de la carte visuelle à l'observateur de la console SNMP, il faut créer un élément du type icône qui, en tant que champ d'étiquette, a l'adresse complète de l'observateur :

 http://<pandora_home>/index.php?sec=snmpconsole&sec2=operation/snmpconsole/snmp_view
Progrès

Les éléments de type progression (Item percentile) vous permettent de voir l'état d'un module d'une manière très graphique et descriptive. Il peut s'agir d'histogramme, diagramme circulaire.

Exemple d'un élément de type Barre de pourcentage ; dans cet exemple, le résultat d'un module qui surveille le CPU est affiché.

Options

La barre de pourcentage a beaucoup moins de contrôles que les autres éléments, mais elle en a deux que nous allons expliquer :

  • Max value : est la valeur maximale que le module à représenter peut avoir. C'est pourquoi il est intéressant de bien examiner le module à surveiller pour voir quelle est la valeur maximale ; par exemple, dans le cas de la capture d'écran est le module CPU qui va de 0 à 100.
  • Type : le type permettra de définir la façon de représenter graphiquement l'élément (barre, boule, beigne, etc.).
  • Value to show : Il montre la valeur en pourcentage ou valeur elle-même.
  • Linked visual console : Par défaut il relie au moudle source de données, mais il peut changer sa performance et le relier à n'importe quelle console visuelle.
Graphique d'un module

Affiche un graphique en temps réel. Il peut s'agir d'un graphique d'un module de données ordinaire, d'un graphique combiné ou d'un des graphiques qui obtiennent sa valeur sous forme de tableau, qui peut être de divers types.

Options du graphique d'un module.

Dans le graphique, il est nécessaire de définir la largeur et la hauteur ; c'est pourquoi il passe du masquage dans les options avancées à l'affichage.

  • Intervalle : l'intervalle de données que le graphique affichera à partir du moment courant vers l'arrière ; par exemple : 1 jour.
  • Taille : largeur et hauteur de l'image qui occupera à l'écran le graphique et les numéros des axes.
  • Couleur de fond : blanc, noir ou transparent. Cela nous permet de mieux l'ajuster visuellement à notre VC.
  • Type : permet de choisir le type : graphique de module, graphique combiné ou graphique tabulaire.
  • Agent/Module : si vous avez choisi un graphique associé à une série de données.

Les graphiques ne sont pas prévisualisés en mode édition, donc une boîte blanche apparaît à la place.

vc_edit_o2017.jpgExemple d'une vue d'édition d'un VC avec plusieurs éléments.

vc_edit_o2017-2.jpgExemple de vue pour l'utilisateur du même VC.

Diagrammes en secteurs et histogrammes

Ces deux éléments de la console visuelle permettent d'incorporer des diagrammes en secteurs complexes ou des graphiques à barres verticales/horizontales dans une console visuelle. Contrairement à un diagramme à secteurs ou à barres, ces graphiques sérialisés incorporent les données d'un seul module, avec un format spécial. Nous ne pouvons incorporer que des données provenant d'un module de type “Texte” qui contient des séries de données avec le format suivant :

etiqueta,valor
etiqueta2,valor2
etiqueta3,valor3
etiqueta4,valor4
..

Jusqu'à un maximum de six éléments. Pour créer un module avec ces données, il est recommandé de le faire avec un plugin agent.

Ce serait un exemple d'un plugin Linux local qui génère un XML pour un module de ce type. Dans ce cas, nous utilisons l'Integria IMS API REST pour obtenir les données des requêtes ouvertes, séparées par état :

#!/bin/bash

#NEW
echo Nouveau,`curl -s "https://support.mycompany.comintegria/include/api.php?user=external_api&user_pass=mysecret&pass=mysecret2&op=get_stats¶ms=opened,,1"`> /tmp/soporte2.tmp

#UNCONFIRMED
echo Non confirmé,`curl -s "https://support.mycompany.comintegria/include/api.php?user=external_api&user_pass=mysecret&pass=mysecret2&op=get_stats¶ms=opened,,2"`>> /tmp/soporte2.tmp

#ATTRIBUES
echo Attribués,`curl -s "https://support.mycompany.comintegria/include/api.php?user=external_api&user_pass=mysecret&pass=mysecret2&op=get_stats¶ms=opened,,3"`>> /tmp/soporte2.tmp

#RE-OUVERTS
echo Ré-ouverts,`curl -s "https://support.mycompany.comintegria/include/api.php?user=external_api&user_pass=mysecret&pass=mysecret2&op=get_stats¶ms=opened,,4"`>> /tmp/soporte2.tmp

#EN DÉVELOPPEMENT
echo EnDeveloppement,`curl -s "https://support.mycompany.comintegria/include/api.php?user=external_api&user_pass=mysecret&pass=mysecret2&op=get_stats¶ms=opened,,5"`>> /tmp/soporte2.tmp

#FERMETURE EN COURS :
echo FermetureEnCours,`curl -s "https://support.mycompany.comintegria/include/api.php?user=external_api&user_pass=mysecret&pass=mysecret2&op=get_stats¶ms=opened,,6"`>> /tmp/soporte2.tmp

echo "<module>"
echo "<name>Support_Status</name>"
echo "<type>generic_data_string</type>"
echo "<data><![CDATA[`cat /tmp/soporte2.tmp| tr -d ' '`]]></data>"
echo "</module>"

Cela génère un XML semblable à :

<module>
<name>Support_États</name>
<type>generic_data_string</type>
<data><![CDATA[Nuevos,0
Noconfirmado,0
Asignados,43
ReAbiertos,6
EnDesarrollo,5
PendCierre,197]]></data>
</module>

Cela, lorsqu'il est interprété, affichera un graphique comme celui-ci (dans le cas du diagramme circulaire) :

pie_serie_graph_vc.jpgVue dans la console visuelle

Valeur simple

Cet élément permet de montrer dans la console visuelle la valeur d'un module en temps réel. Il vous suffit de définir une étiquette (facultatif) et de choisir l'agent et le module. Pour remplacer la valeur, vous devez utiliser la macro (_VALUE_).

Données de type d'image

Si le module est de type chaîne de caractères et contient des données binaires codées en Base64, il affichera l'image. Il devrait commencer par data:image.

Capture montrant l'éditeur créant un élément de valeur unique avec du contenu de base64.

Histogramme des événements/Atuo SLA

Affiche une barre horizontale, similaire à celle de la vue principale de l'agent, où sont affichés, pour un agent ou une combinaison agent/module, les événements survenus dans les dernières 24 heures.

autosla_o2017.jpgExemple d'affichage autoSLA avec plusieurs éléments.

Service

Vous permet de représenter (et de fournir un lien vers) l'état actuel d'un service, en indiquant également le % de conformité SLA en temps réel.

Étiquette de texte

Ce type d'élément peut être utilisé pour créer une étiquette de texte sans contenu associé. Il contient du texte et du code HTML (qui peut créer un lien interne ou d'autres options avancées).

Groupe

C'est une image statique qui représente l'état d'un groupe.

Boîtes et lignes

Il vous permet d'ajouter des boîtes de différentes couleurs et formes pour trier et améliorer l'aspect de votre console visuelle.

Horloges

Cet élément vous permet d'ajouter à votre console visuelle une horloge dynamique, analogique et numérique, de n'importe quel fuseau horaire, affichant et mettant à jour l'heure exacte à tout moment sans avoir à mettre à jour la page.

Carte thermique / Nuage de couleur

Cet élément vous permet de représenter des nuages flous colorés qui dépendent de la valeur du module assigné ; il est souvent appelé “cartes thermiques”.

Vue d'édition de l'élément

La configuration permet de créer des plages de valeurs (pour l'instant uniquement numériques). Chaque reng doit se correspondre avec le suivante et chacun est ajouté avec l'icône “ + ”.

Lorsque la valeur du module sélectionné se situe entre les valeurs (limites comprises) d'une plage, la couleur choisie de cette plage sera utilisée pour l'élément. Si aucune plage n'est respectée, la couleur par défaut sera utilisée.

Exemple d'une console visuelle avec plusieurs éléments du type nuage couleur.

Lien réseau

Versión Enterprise.Version NG 752 ou supérieure.

Deux objets (éléments d'images statiques) qui ont été configurés à travers des agents avec des modules pour l'interface réseau du type <prefix>ifOperStatus, peuvent être liés par un Lien réseau ou Network link. Pour ça, ajoutez une image statique, indiquez un agent et sélectionnez un module, observez les images d'example :

Après ajoutez un Network link et “ draguez ” un des extrémités à une des images statiques configurées préalablement :

Pour finir, “ draguez ” l'autre extrémité à la deuxième image statique :

Les trois éléments seront unifiés et lorsque vous déplacez l'un d'entre eux ils se déplaceront tous, par exemple :

Lorsque vous double cliquez sur Network link vous pourrez visualiser les deux graphiques et vous pourrez faire leurs opérations correspondantes. par exemple :

On vous recommande de modifier les modules et ajouter des unités, si c'est le cas, puique elles réflétent ce changement dans la Console Visuelle, observez les images d'exemple ci-dessous

Modification de modules (exemple) :

Unités établies, si c'est le cas (exemple) :

Mise à jour dans la console visuelle (exemple) :

Odomètre

Il permet de choisir un agent et après l'un de ses modules, qu'il soit du type numérique. Il a deux types de fonctionnement : valeurs absolues ou valeurs avec pourcentage. Le pourcentage sera utilisé seulement s'il a en tant qu'unités le symbole de pourcentage et a défini minimum et maximum (100). Dans ce cas il est montré en tant que valeur de pourcentage, au cas contraire la valeur absolue du module est montré bien que l'odomètre le répresente en tant que pourcentage dans le graphique. Il prend le maximum et minimum défini, s'il ne l'a pas défini il prend le minimum et maximum des deux derniers jours. S'il a des seuils, il sera montré selon son état, normal (vert), warning (jaune) ou critical (rouge). S'il n'a pas des seuils il sera toujours en vert.

Options avancées pour chaque élément

Position

Par défaut, la position est 0x0, où le premier chiffre est l'axe X et le second l'axe Y. Ces valeurs sont en pixels ; notez que l'axe est défini de telle sorte que sur l'axe Y, il est inversé, où le sommet est 0 et croît vers le bas, et l'axe X est défini de la manière classique, c'est-à-dire qu'il commence au bord gauche et se développe vers la droite. Cette position est automatiquement modifiée en cliquant et en faisant glisser un élément.

Parent

Pour représenter la relation entre les éléments de la console visuelle sont utilisées des lignes qui sont dessinées entre eux. Il donne à la ligne elle-même une couleur en fonction de l'état de l'élément parent.

Carte associée

Plusieurs éléments peuvent être utilisés pour “ résumer ” l'état d'une autre console visuelle. De cette façon, l'état de l'icône (Vert, Jaune ou Rouge) est affiché en utilisant l'état de la console liée. De plus, il est possible d'activer un lien de l'élément vers la console visuelle.

Façons de calculer l'état de la console visuelle liée

  • Par défaut
    Calcule l'état à partir de l'état de tous les éléments, comme le ferait un agent.
  • Par poids
    Il calcule l'état des éléments qui ont affecté une console visuelle, un module ou un agent par rapport à un pourcentage d'éléments configurés par l'utilisateur. Ce pourcentage est celui qui doit dépasser le nombre d'éléments d'un état non normal par rapport au nombre d'éléments pris en compte dans le calcul pour que cet état change.
    Par exemple, pour un élément avec un pourcentage de 50% et une console visuelle liée avec 5 éléments :
    - 1 critical, 1 warning et 3 normal → Etat normal.
    - 2 critical, 2 warning et 1 normal → État normal.
    - 1 critical, 3 warning et 1 normal → État warning.
    - 3 critical, 1 warning et 1 normal → État critical.
    - 1 critical, 1 warning et 3 unknown → État unknown.
    Si plusieurs états dépassent le poids, la priorité est la même que dans le reste du calcul de l'état (critical >warning >unknown). S'il n'y a pas d'éléments pour effectuer le calcul, l'état devient unknown.
  • Pour les éléments critiques
    Calculer l'état à l'aide des éléments en état “ critical ” et des pourcentages des seuils définis par l'utilisateur. Si le nombre d'éléments dans l'état “ critical ” par rapport au nombre d'éléments pris en compte dans le calcul dépasse le pourcentage attribué comme “ warning ”, l'état devient “ warning”. Il en va de même pour le pourcentage attribué comme “ critical”, qui a également la préférence.

Accès restreint pour les groupes

Si vous en sélectionnez un, la visualisation de cet élément dans la console visuelle sera restreinte pour les utilisateurs qui n'ont pas de droits de lecture sur le groupe en question.

Il sera également pris en compte lors du calcul du poids d'état dans une console liée ; il ne sera calculé que sur les éléments que l'utilisateur peut voir.

Partager une console visuelle

Il est possible de partager une carte visuelle avec n'importe qui, même si vous n'avez pas d'utilisateur/mot de passe pour entrer dans Pandora FMS. Vous pourrez partager l'écran visuel avec n'importe quel utilisateur, en offrant simplement l'accès via une URL publique. Pour ce faire, depuis la vue console, accédez à l'onglet “partager” (l'icône de la caméra, en haut à droite), comme vous pouvez le voir dans cette capture d'écran :

Cette URL spéciale est statique et ressemble à ceci :

http://192.168.50.2/operation/visual_console/public_console.php?hash=86d1d0e9b6f41c2e3e04c5a6ad37136b&id_layout=3&id_user=admin2

Partagez cette URL avec n'importe qui, et vous pourrez accéder aux informations affichées sur la console visuelle. L'utilisateur ne pourra accéder à aucun des liens ou des informations d'aucun agent à partir de là ; seulement les informations publiées dans la console visuelle. “C'est un excellent moyen de publier des données à des utilisateurs anonymes.”

Macros dans les consoles visuelles

A partir de la version 712, il est possible d'utiliser des mots-clés ou “macros” qui agissent dynamiquement ; ainsi, lors de la saisie d'une macro dans la zone de texte lors de l'édition d'un élément visuel de la console, cette macro sera remplacée en mode visualisation par les données qu'elle obtient de la fonctionnalité de cette macro.

Liste des macros de cartes visuelles :

  • _date_ : Il affiche la date en utilisant le format PHP local.
  • _time_ : Il affiche l'heure en utilisant le format PHP local.
  • _agent_ : Il affiche l'alias de l'agent sélectionné.
  • _module_ : Il affiche le nom du module sélectionné.
  • _agentdescription_ : Il affiche la description de l'agent sélectionné.
  • _address_ : Il affiche l'adresse IP de l'agent sélectionné.
  • _moduledescription_ : Il affiche la description du module sélectionné.

Affichage plein écran

L'une des caractéristiques les plus importantes des consoles visuelles est de permettre le rafraîchissement automatique et l'affichage code QR de votre lien web. Il existe un contrôle qui vous permet de définir la fréquence de rafraîchissement de l'écran. Si vous activez le mode “ plein écran ” d'une console visuelle dans votre navigateur web (normallement avec F11), vous le verrez en haut à droite le bouton pour montrer le code QR avec l'URL de la console vsuelle et une liste déroulante pour changer la fréquence de mise à jour (par défaut tous les cinq minutes) :

visual_console_fullscreen_control.png

Il existe une fonctionnalité qui permet également de faire pivoter ces écrans, qu'il s'agisse de consoles visuelles ou d'un autre type de tableau de bord. Vous le verrez dans le chapitre consacré aux tableaux de bord.

Exemple complet de console visuelle liée

Vous pouvez voir plus clairement le concept de service avec l'exemple suivant.

Chip Company est une société qui vend des ordinateurs sur Internet. Chip Company compte trois grands services :

  • Boutique en ligne, Online shop.
  • Support.
  • Management.

Comme vous pouvez le constater, les services offerts au client sont au nombre de trois : Boutique en ligne, Support et, indirectement, Gestion. Tous les services sont essentiels à l'entreprise, car si l'un échoue, les autres peuvent être affectés, et l'entreprise pourrait perdre beaucoup d'argent, même des clients.

En fin de compte, ce que nous voulons savoir, c'est si nous rencontrons nos clients, car, comme vous le savez, un client satisfait peut signifier plus de clients. C'est pourquoi il est si important d'offrir un service stable et de qualité.

Pour surveiller les services de la Chip Company, nous devons en savoir plus sur chacun d'eux.

Boutique en ligne

Le service de Boutique Online est responsable de s'assurer que le site web de la boutique est en ligne, que tous les prix des produits sont corrects, gérer les catégories de produits, etc. En général, assurez-vous que toutes les informations sur les produits et les méthodes de paiement sont correctes sur le site Web pour faciliter l'achat.

De ce service, nous sommes intéressés par les paramètres suivants :

Support

Le service Support doit résoudre toutes les questions qui peuvent se poser aux consommateurs concernant l'équipement qu'ils ont acheté. Certaines tâches de ce département sont d'aider les clients à effectuer leurs configurations ou à gérer les remplacements d'ordinateurs et de leurs pièces, en plus de gérer les retours d'équipements.

Ce service, tout comme la boutique en ligne, est directement lié au client, les deux sont donc très importants pour l'image de l'entreprise du point de vue du client.

Ce département souhaite surveiller les paramètres suivants :

Gestion

Le troisième service est celui du Management , au sein duquel se trouvent les départements du Marketing, des Ventes, des Ressources Humaines et autres départements liés à la gestion. Sa tâche principale est de s'assurer que tous les processus internes de l'entreprise fonctionnent correctement. Les services offerts par ce département sont cruciaux, car ils coordonnent les autres départements.

Les paramètres les plus importants du service Management sont :

Carte visuelle proposée

Pour représenter ces services, nous pouvons relier plusieurs cartes à l'aide de la Console Visuelle de Pandora FMS de Pandora et des images qui décrivent la hiérarchie de Chip Company.

Les données de ces cartes sont calculées en temps réel, ce qui nous permet de connaître à tout moment l'état des services. La première chose que nous avons faite a été de faire la carte de chaque service indépendamment.

L'image suivante montre une console visuelle qui simule la carte du service Online Store avec l'état de tous ses paramètres. Comme vous pouvez le voir, le paramètre Contenu mis à jour (Content updated) a un point rouge, ce qui signifie qu'il a un problème. En ce qui concerne les autres paramètres, nous pouvons dire qu'ils sont corrects, car ils ont des points verts. La flèche arrière sert à accéder à la carte générale, que vous verrez plus tard.

Si vous voulez en savoir plus sur le problème, vous pouvez cliquer sur le point rouge et vous verrez la vue technique, avec laquelle vous pouvez en savoir plus sur le problème. Cette vue technique montre les données collectées par Pandora FMS à partir de sources telles que CRM, ERP, SAP, bases de données (MySQL®, OracleR, etc.), et même des appareils tels que PC, serveurs ou routeurs.

Nous avons également réalisé d'autres cartes pour le service d'assistance que vous pouvez voir dans l'image ci-dessous. Comme vous pouvez le constater, tous les paramètres importants du service d'assistance sont corrects car ils ont tous des points verts.

Enfin, avec les cartes de services, nous créons une carte pour le service de gestion, que vous pouvez voir dans l'image suivante. Encore une fois, la carte montre les paramètres les plus importants avec leurs points correspondants ; dans ce cas, tous les points sont verts, ce qui signifie que tous les paramètres de service sont corrects.

De plus, nous avons créé une carte générale avec tous les services de Chip Company, comme le montre l'image suivante. Dans cette carte vous pouvez voir la hiérarchie des services de Chip Company avec les états de chacun d'eux. Si vous cliquez sur l'un des points de rapport d'état, vous verrez la carte spécifique de chaque service. Avec toutes ces cartes, nous avons créé une vue navigable complète des services de la Chip Company. Le statut de chaque service est le même que celui indiqué dans les cartes spécifiques de chacun d'entre eux ; comme vous pouvez le voir, la gestion et le support sont corrects, mais la boutique en ligne a des problèmes. Comme vous pouvez le voir, l'état des services s'échelonne dans la hiérarchie jusqu'au sommet, propageant l'état.

Consoles visuelles préférées

Les options de la console visuelle préférée vous permettent d'accéder directement à partir de la barre de menu ou d'accéder à une liste de consoles visuelles marquées comme favorites.

Pour marquer une console visuelle comme favorite, vous devez cocher la case de la console visuelle favorite Favorite visual console lors de sa création ou de son édition dans la section principale d'édition :

Version EnterpriseDans la version Enterprise vous pouvez cocher que la console visuelle règle automatiquement sa taille si elle est montrée en plein écran

Pour modifier les options des consoles visuelles préférées, vous devez accéder à la section Setup > Setup > Visual Styles de la barre de menu latérale.

  • Type de vue des consoles visuelles : La section par défaut des consoles visuelles sera la liste complète des consoles visuelles ou seulement les favoris.
  • Nombre de consoles visuelles préférées à afficher dans le menu : Nombre de consoles visuelles à afficher dans la barre de menu latérale.

Si vous entrez un nombre dans le champ nombre de consoles visuelles préférées, elles seront affichées de cette façon :

Section de toutes les consoles visuelles :

Section seulement des consoles visuelles préférées :

Modèles de consoles visuelles

Pour créer un nouveau modèle, il vous suffit de choisir une console visuelle créée, un nom représentatif et le groupe, et un nouveau modèle sera créé.

Dans cette section vous pouvez aussi voir les modèles de consoles visuelles créées, s'il y en a.

Assistant de consoles visuelles

L'assistant des modèles de console visuelle permet d'utiliser l'un des modèles précédemment créés pour l'appliquer à une nouvelle console visuelle. Vous devez choisir les agents auxquels vous voulez appliquer le modèle sélectionné. Autant de consoles visuelles seront créées que d'agents auront été choisis.

Une fois le modèle créé, si vous voulez faire des changements, vous devez le faire sur la console visuelle choisie et créer le modèle à nouveau

Une fois que vous aurez appliqué notre modèle, vous créerez les consoles visuelles qui apparaîtront dans votre liste. Si le modèle est créé via une console visuelle favorite, toutes les consoles visuelles créées à partir de ce modèle seront également des favoris.

Pour rendre plus dynamique l'utilisation des modèles, dans les étiquettes des éléments des consoles visuelles on peut ajouter des macros : _agent_ et _agentalias_ en les remplaçant par le nom et l'alias de l'agent.

Retour à l'index de documentation du Pandora FMS