Architecture

Architecture

L'architecture de la Métaconsole se compose d'un nœud central, la Métaconsole, et d'autant de nœuds de serveur que souhaité, les instances.

Les instances sont des installations normales de Pandora FMS Enterprise. Ils se composent d'une console web sur le frontal et d'un serveur sur le dorsal qui traite les données qui arrivent, effectue des contrôles à distance, etc.

A partir de la version 6.0, la Métaconsole a été modifiée et possède son propre serveur. Pour les versions précédentes, la Metaconsole n'a pas son propre serveur.

Où sont les données?

Certaines données se trouvent dans les Instances, d'autres dans la Métaconsole et d'autres des deux côtés, devant être synchronisées pour leur bon fonctionnement.

Dans les instances :

  • Les agents
  • Les modules
  • Les alertes
  • Les politiques

Dans la Métaconsole :

  • La configuration de la Métaconsole
  • Les composantes
  • Les rapports* et les modèles de rapport
  • Les cartes réseau*
  • Les cartes visuelles*
  • Les filtres Netflow

Dans les deux :

  • Les utilisateurs et les profils
  • Les groupes
  • Les modèles, actions et commandes d'alerte
  • Les étiquettes
  • Les catégories

* Bien que ces éléments soient stockés dans la Métaconsole, ce sont des configurations qui sont utilisées pour visualiser les données des Instances, elles ne sont donc pas utiles elles-mêmes.

Comment les informations sont-elles obtenues et modifiées ?

La Métaconsole obtient et modifie les informations des instances de deux manières différentes :

  • Activée : Accès à distance à la base de données ou à l'API des instances à partir de la Métaconsole (dans le cas d'agents, de modules, d'alertes, etc.).

  • Passive : Réplication des données des Instances vers la base de données de la Métaconsole (c'est le cas des événements).

Retour à l'index de documentation du Pandora FMS